Bandes dessinée et tirages de têtes

Nous continuons notre tour d’horizon de l’univers de la bande dessinée, avec cette semaine un point sur les tirages de tête. Si vous êtes collectionneur, vous en possédez peut-être dans vos vitrines. Il est aussi possible que vous n’ayez jamais entendu parler de ce terme de bibliophilie. Dans les deux cas, nous vous en disons plus sur ces parutions à part dans le monde de la BD !

Tirages de tête de la série "Le Scorpion" (Marini et Desberg)

Tirages de tête de la série « Le Scorpion » (Marini et Desberg)

Tirage de tête et tirage de luxe

En bande dessinée, il existe de nombreuses possibilités de commencer et/ou d’étoffer une collection et notamment grâce aux pièces d’exception que représentent les tirages de tête. Ces derniers sont aujourd’hui des versions enrichies d’albums déjà parus (dans la plupart des cas). Une qualité d’impression supérieure, un format plus grand… en plus d’une présentation plus luxueuse, le tirage de tête (TT) est souvent signé par le ou les auteur(s) et comprend quelquefois des bonus (figurine en carton, ex-libris* ou marque-page par exemple). Leurs tirages se situent en général entre 50 et 1000 exemplaires.

Extrait du tirage de tête

Extrait du tirage de tête « Le Scorpion »

A l’origine, lorsque l’impression des bandes dessinées se faisait encore « artisanalement« , les tirages de tête avaient une autre signification. En effet, les premières impressions étaient réalisées sur du papier de meilleure qualité, car les plaques d’encrage encore neuves permettaient une impression optimale. Les tirages de tête étaient donc issus du début de processus et équivalaient à l’édition originale, souvent signée par l’auteur. Leur nombre limité, la beauté du papier et la netteté des caractères en faisaient déjà des tirages prisés des bibliophiles.

Aujourd’hui, plusieurs « tirages de luxe » existent, allant du tirage limité (moins limité que le TT) au tirage de libraire. Ils peuvent (re)paraître à diverses occasions comme une date anniversaire, la sortie d’une intégrale, etc. Les tirages de libraire ou d’éditeur sont plus souvent appelés « Hors Commerce » et sont réservés à l’auteur et à ses proches. Ces exemplaires, que l’ont retrouve parfois en circulation sont d’autant plus prisés qu’ils sont rares !

Dessin extrait de la série "Le Scorpion" (Marini et Desberg)

Dessin extrait de la série « Le Scorpion » (Marini et Desberg)

Les tirages de tête à dénicher à Abraxas-Libris

Outre sa rareté, les TT a un autre intérêt. Ceux qui perpétuent l’esprit des tirages de tête des débuts offrent à l’amateur de BD une véritable plongée dans les coulisses de la publication. On parle là des TT dont le grand format se rapproche de la taille des planches originales, parfois même encore en noir et blanc ou sans cases, permettant de découvrir des détails parfois invisibles en format grand public. Certains TT comme ceux du titre « Le Scorpion » sont d’ailleurs reconnus pour leur qualité exceptionnelle et leurs à-côtés qui proposent une immersion inédite dans l’univers de la série. Rien à voir donc avec certains tirages de luxe qui se contentent de changer de couverture et d’ajouter quelques croquis inédits.

Voici la liste des tirages de tête et de luxe que nous vous proposons chez Abraxas-Libris, si vous en avez la possibilité, n’hésitez pas à venir les voir dans les vitrines de notre boutique !

Le scorpion, tirage de tête
Le scorpion, tirage de tête
« 1 de 23 »

*dans ce contexte précis, le terme « ex-libris » désigne une illustration originale numérotée et signée par son auteur.