Archives pour la catégorie La Vie du blog

Regards de photographes sur la Révolution des Oeillets

Nous proposons un ouvrage extrêmement rare de Guy Le Querrec sur la Révolution des Oeillets, Portugal 1974-1975 : Regards sur une tentative de pouvoir populaire (1979), consultable ici.

xl1535
« Etre photographe c’est avant tout une manière de vivre, de se promener sur le fil du hasard pour attraper une étoile filante ». Guy Le Querrec

Le photographe breton Guy Le Querrec propose ses premiers clichés de musiciens dans les années 50 à Londres, et entame sa carrière professionnelle en 1967. Recruté en 1969 par l’hebdomadaire « Jeune Afrique » en tant que photographe et rédacteur, il réalise ses premiers reportages au Tchad, au Cameroun et au Niger.
En 1972, il participe à la création de l’agence de presse photographique Viva, pour la quitter trois ans plus tard et rejoindre en 1976 l’agence Magnum, une des toutes premières coopératives photographiques, créée en 1947 par Robert Capa, Henri Cartier-Bresson, Georges Rodger, William Vandivert et David Seymour. Créée dans le but de permettre aux photographes de garder un contrôle total sur les droits de leurs photos, l’agence regroupe quelques-uns des plus grands photojournalistes au monde. Le mode de recrutement de ses membres, long et exigeant, lui permet de sélectionner les meilleurs professionnels de l’image. L’agence Magnum compte aujourd’hui plus de 70 membres.

Guy Le Querrec est connu pour ses nombreux reportages en Chine et en Afrique et sur les Indiens nord-américains (Sur la piste de Big Foot, Editions Textuel, 2000). Son travail de reporter est ponctué de périodes consacrées au jazz, sa grande passion Jazz sous les platanes, Editions Java, 1984 ; Scaneditions, 1993 ; Jazz Light and Day (Federico Motta Editore, 2001). Il a notamment voyagé à travers ving-cinq pays africains avec le trio Romano-Sclavis-Texier. Trois de ses albums ont d’ailleurs été inspirés par ses photos. En 1977, Guy Le Querrec publie son premier ouvrage, Quelque part, aux Editions Contrejour.

L’ouvrage que nous proposons à la vente, Portugal 1974-1975 : Regards sur une tentative de pouvoir populaire, est le deuxième livre du photographe, publié en 1979 aux Editions Hier & Demain. Il s’agit d’un regard collectif de plusieurs photographes sur les deux années qui ont suivi la Révolution des Oeillets au Portugal, tentant de suivre le mouvement à travers ses paysages sociaux et accordant une importance particulière aux images du peuple plutôt qu’à celle des dirigeants et de l’armée.

Portugal 1974 1975
Portugal 1974 1975
« 1 de 11 »

Le livre propose des photographies noir et blanc de Alecio de Andrade, Gérard Dufresne, Vojta Dukat, Jean-Claude Francolon, Jean Gaumy, Fausto Giaccone, Benoît Gysemberg, François Hers, Sylvain Julienne, Guy Le Querrec, Jacques Minassian, Alain Mingan, Jean-Paul Miroglio, Daniel Mularoni, Jean-Paul Paireault, Gilles Peress, Sebastiano Salgado, présentées par Jean-Paul Miroglio et Guy Le Querrec, avec les textes de Jean-Pierre Faye.

Notre exemplaire est en bel état, intérieur frais. A découvrir rapidement !

Abraxas, facebook et la modernité (Post modernité ?)

Certains ont pu constater hier de curieux mouvements sur notre blog et sur notre page Facebook. La raison en est la suivante. Nous avons connecté les deux. Vous pourrez donc à partir de maintenant, partager les articles du blog qui vous plaisent sur votre compte Facebook ou simplement consulter votre compte Facebook pour vous tenir au courant de nos arrivages, de nos humeurs et de nos lectures.

Nous avons choisi pour notre nouveau blog une interface graphique très épurée. Nous travaillons sur une version un peu plus attractive, qui respecte notre charte graphique. Elle sera en ligne d’ici la fin de l’année. Voilà pour ce qui est des nouveautés technologiques.

Sinon pour la petite histoire je viens de recevoir le toujours passionant catalogue des éditions Allia 2010. (Ce sont des livres que vous trouverez de temps en temps d’occasion chez nous). Ce catalogue est classé par ordre chronologique et en le feuilletant ce midi je me mettais à rêver d’une librairie où tous les rayons seraient réunis en en seul et classés par ordre chronologique. Une « librairie contexte » où l’histoire relirait tous les auteurs et tous les livres…